Avec l'activité croissante des CNE, la numérisation de certains processus peut avoir un impact positif et durable sur l'efficacité et la rapidité de leur fonctionnement administratif. Elle peut également améliorer la qualité de l'examen éthique en favorisant les interactions entre les membres des CNE et les chercheurs, en améliorant le suivi des études approuvées et en fournissant des statistiques et des indicateurs de fonctionnement. Cependant, la numérisation ne peut être bénéfique pour les CNE que si elle prend en compte leurs attentes et permet une appropriation locale.

Les travaux de conception de l’outil ont donc démarré par un état des lieux à travers l’identification et l’évaluation des besoins et attentes des CNE.

Pour ce faire, des entretiens ont été menés à travers un questionnaire d’évaluation soumis aux CNE puis en visio-conférences individuelles. Un rapport énumérant les besoins a été produit.  

Le rapport a conclu à la mise en place d’une plate-forme web gérée par les CNE et qui est ouverte aux investigateurs de leurs pays respectifs. Ces derniers pourront soumettre des protocoles de recherche en ligne et suivre l’état d’avancement de la revue éthique par les membres des CNE, permettant ainsi une approche plus efficace et collaborative de l’examen éthique, tout en assurant traçabilité des échanges, archivage électronique des dossiers, et mesure d’activités des CNE.Le logiciel sera également développé afin de pouvoir permettre une même revue éthique par différents CNEs pour les protocoles d’études multi-pays

Logiciel de soumission