Les comités nationaux d'éthique (CNE) jouent un rôle essentiel en garantissant le respect et le bien-être des participants à la recherche et en assurant la valeur sociale de la recherche.

Dans ce contexte, plusieurs CNE d'Afrique francophone ont décidé d'unir leurs efforts pour relever les défis liés à l'évolution constante de la recherche biomédicale, faciliter les échanges et harmoniser les pratiques et procédures.

Ainsi, un groupe a été constitué en vue de formaliser le réseau et de renforcer l'expertise existante via le projet SEA-RAFES. Celui-ci implique 5 pays d'Afrique sub-saharienne et 1 pays européen.

Image
Résumé du projet